Animateur de communauté en ligne... Un nouveau métier ?

, par Michel Guillou

Les entreprises sont confrontées de plein fouet au numérique et à ses innovations. Contraintes de s’adapter, elles semblent le faire plus vite que l’école. Encore sans doute un fossé à combler pour demain... C’est sans doute l’arrivée massive des réseaux et des médias sociaux sur les kiosques numériques des entreprises qui perturbe le plus ces dernières. Les cadres et employés utilisent Facebook, Twitter, Myspace, Meetic, etc. chez eux mais aussi... chut ! sur le lieu de travail.

Les entreprises comprennent maintenant tout le crédit qu’elle peuvent attendre d’une forte présence sur ces médias sociaux. La mercatique y trouve son bonheur et du profit avec des utilisateurs créatifs voire créateurs, férus d’échanges et de partage d’information qui peuvent produire, y compris par leur réflexion sur des produits commerciaux, une intelligence collective et connective.

Ainsi est né un nouveau métier, celui de « community manager » ou, en français débranché, celui d’animateur de communauté en ligne. La demande, sur le marché de l’emploi, d’experts de ce domaine et, par ailleurs, compétents dans l’animation virtuelle, est très forte.

On le voit maintenant, à travers les projets qui naissent çà et là en milieu scolaire, l’école, le collège, le lycée devront sans doute aussi se frotter aux usages observés dans ce domaine, massifs et souvent exclusifs chez les jeunes, nos élèves, naissants et croissants chez les maîtres et les cadres. Les enjeux sont forts d’être présent et actif sur sur ces réseaux — les ENT en feront partie — ou s’organisent la construction des savoirs et les apprentissages. L’interactivité qui décloisonne, qui casse les rythmes et les temps, qui brise les espaces et fait se confronter les situations présentielles et virtuelles, est-elle la nouvelle panacée de la pédagogie ?

Les maîtres, les formateurs, les cadres pédagogiques et administratifs vont-ils, eux aussi, se muer en animateurs de communautés en ligne  ? Il va être passionnant d’observer comment vont évoluer, dans les mois prochains, car tout va très vite, les usages sur ces médias sociaux.

@clemiversailles sur Twitter.

Partager

Enregistrer au format PDF
Imprimer cette page (impression du contenu de la page)