Concours Arte-Clemi 2009 de reportages

, par Michel Guillou

Reportages 7e

C’est en effet la 7e édition de ce concours déjà remporté plusieurs fois par des équipes versaillaises.

Le principe : on vous donne des « rushes », d’une durée approximative d’une heure et vous montez avec eux un reportage court.

« Reportages » est ouvert aux lycéens suivant ou non des options audiovisuelles (lycées d’enseignement général, technologique, professionnel, publics et privés sous contrat).

Une petite note de synthèse sur le reportage original choisi :

Reportage du 1er mars 2008

Auroville : écolos avant l’heure (12’)

De Vladimir Vasak et Fred Bak – ARTE GEIE – France 2008

Il y a 40 ans, le 28 février 1968, à quelques kilomètres au nord de Pondichéry, naissait Auroville, une « cité idéale » dont le nom est une référence au penseur Indien Sri Aurobindo. Des jeunes du monde entier se sont installés là-bas à l’appel d’une femme venue de France et proche de Sri Aurobindo, Mirra Alfassa, que l’on appelait « La Mère ». Depuis son décès en 1973, ses disciples ont réussi à maintenir et développer Auroville, qui n’est pas une secte mais plutôt une communauté de 2 000 personnes venues d’une quarantaine de pays. Au-delà de la dimension spirituelle de la démarche, nous avons voulu savoir ce qui restait de l’idéal 40 ans après les révolutions de 68. En reboisant un territoire de 25 km², en ouvrant un conservatoire de graines ou encore en travaillant sur la qualité de l’eau, les Aurovilliens ont été des précurseurs de l’écologie. Aujourd’hui leurs travaux sont reconnus, Auroville est encore un lieu très actif et de plus en plus visité, même si le rêve d’une cité qui n’appartiendrait à personne n’est pas totalement abouti. Les idéaux de 68 face à l’épreuve des difficultés de la vie en communauté et de la vie en Inde, les révolutions d’il y a quarante ans ont fait d’Auroville un exceptionnel laboratoire !

Partager

Enregistrer au format PDF
Imprimer cette page (impression du contenu de la page)