Corbeau 2.0, le retour de la liberté d’expression ?

, par Michel Guillou

Documental , dont nous avons déjà parlé ici, propose ce mois-ci une réflexion sur « Ragot 2.0 : quand le Web touche le fond » (le lien n’existe plus). Cet article fait référence à une info parue dans le Washington Post à propos d’un site intitulé JuicyCampus.

Ce dernier se dit ouvert à la libre expression de tous mais c’est en fait, derrière la cagoule noire de l’anonymat, un condensé de tout ce qu’il est possible de trouver de pire en matière de calomnies, de diffamations, de racontars sordides ou de commérages. Documental note que ce comportement n’est pas nouveau (notre bon vieux corbeau) et qu’on aurait presque pu s’y attendre plus tôt sur le web... Les entreprises peuvent à juste titre se sentir menacées le jour où les accros de ce petit jeu nauséabond les désigneront pour cibles...

Quid de l’École ? Elle a au moins pour devoir de ne pas, sauf circonstances tout à fait exceptionnelles, promouvoir la culture de l’anonymat, si prisé des jeunes.

« Il n’y a pas de plus beau nom que celui que vous avez reçu en naissant et pas de droit plus fondamental que celui de s’exprimer en signant ce qu’on écrit de son vrai nom et sans risquer autre chose que de s’entendre dire qu’on a tort par quelqu’un de tout aussi libre, franc, fier et respectueux d’autrui que soi-même. »

...plaidait un internaute belge sur un forum francophone. Ne serait-ce pas là la vraie liberté d’expression ?

M. G.

Partager

Enregistrer au format PDF
Imprimer cette page (impression du contenu de la page)