« Ensuite c’est formidable que les gens s’expriment… après tout pourquoi pas... »

, par Michel Guillou

Cette phrase magnifique a été prononcée l’autre soir, toute honte bue, sur France 2, dans un lamentable débat... Le sujet : « Les médias traditionnels sont-ils contaminés par Internet ? ». L’auteur de la citation en titre : le comédien Pierre Arditi, qui avait revêtu ce soir-là, sans avoir à se tortiller, les habits du rôle de l’intellectuel de gauche réactionnaire, habits particulièrement à la mode...

Arditi n’y connaît rien à Internet, il le dira à plusieurs reprises, ce qui ne l’empêche nullement d’en dire le plus grand mal... Comprenez-le ! Un lieu où « les gens » ont l’outrecuidance de vouloir s’exprimer, au risque inouï pour lui de se retrouver « face à des commentaires qui n’en sont pas, à des idées si petites ou si raccourcies qu’elles en réduisent le propos à néant... ». Ça fait peur !

Arditi continue à se faire peur à propos de l’Internet où il y aurait « ... des gens qui prennent ça pas seulement pour des tuyaux. Ils prennent ça aussi pour une forme de pensée... ». Brrr... On en a froid dans le dos.

Il y a des rappels à l’article 19 de la Déclaration universelle des droits de l’homme ou à l’article 11 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 ou encore à l’article 10 de la Convention européenne des droits de l’homme qui se perdent, dirait-on.

De tout cela, on se souviendra et on en reparlera le 12 mai 2010.

Michel Guillou

Note : un autre point de vue sur le sujet sur owni.fr.

Partager

Enregistrer au format PDF
Imprimer cette page (impression du contenu de la page)