Il faudrait interdire Internet !

, par Michel Guillou

Odile Chenevez [1] se demandait dans un article récent des dossiers de l’ingénierie éducative s’il était bien opportun de parler d’Internet à l’école comme on parle des MST, du SIDA ou des addictions au tabac ou à l’alcool...

C’est pourtant la démarche habituelle et curieuse d’un certain nombre d’« intervenants » qui viennent, souvent à l’initiative de services culturels municipaux ou d’associations de parents d’élèves, répandre « la bonne parole » dans nos écoles et collèges.

En fait de bonne parole, c’est bien tout le contraire de celle que porte habituellement l’école qu’il s’agit : « on va se concentrer sur la polémique, les problèmes, les caricatures » rapportait récemment un témoin de ces « interventions ». Tout y passe : menaces, peurs, sanctions...

« Face à ce discours, les élèves ne réagissent que par la polémique, la dénégation et s’enferment dans leur convictions. » rapporte encore mon témoin. « Il faudrait interdire Internet ! » disent certains, in fine.

Et l’éducation dans tout cela ? Et la réflexion pédagogique ?

CToutNet, lui, est juste fait pour cela, pour permettre à nos élèves d’accéder à une plus grande citoyenneté de l’Internet et des réseaux. Rien de plus. Mais résolument.

 

 

Notes

[1Odile Chenevez est coordonnatrice Clemi et formatrice IUFM d’Aix-Marseille

Partager

Enregistrer au format PDF
Imprimer cette page (impression du contenu de la page)