« Maîtriser son Identité numérique » Bilan Internet Futé

, par Sylvain Joseph

Mmes Damas et Perroteau (lycée) / Mme Le Négaret (collège), de la cité scolaire Marie Curie à Sceaux (92) partagent leur séquence sur l’identité numérique.

Contexte du projet

Permettre aux élèves un meilleur épanouissement est le deuxième axe du projet de l’établissement. En intégrant le CESC, nous nous sommes rattachées à cet élément pour sensibiliser tous les élèves aux conduites à risque sur Internet.
Le projet « Internet futé » a pris la forme de plusieurs actions dans la Cité Scolaire du 1 au 14 avril 2014. L’équipe des professeurs documentalistes a collaboré avec les CPE Mmes Guisnel et Tromeur ; les séances menées ont eu lieu majoritairement dans le cadre de l’ECJS pour le lycée, et de l’éducation civique pour le collège.

Objectifs

  • Apprendre aux élèves à maîtriser leur image et leur identité sur Internet, et les sensibiliser aux conséquences d’une identité numérique mal maîtrisée
  • Les initier à l’utilisation d’outils permettant la gestion de son identité numérique
  • Interpeller l’ensemble des élèves de la cité scolaire Marie-Curie sur leurs pratiques numériques
  • Faire le point sur leur culture numérique (droits et les obligations de l’internaute, acquisition d’un vocabulaire adapté).

Actions menées

Séances d’une heure en ½ groupe
Les élèves de 2de et 4e ont assisté en salle informatique à une séance d’une heure dédiée à la gestion de l’identité numérique. Les professeurs documentalistes du collège et du lycée ont conçu la partie théorique de la séance ensemble en prenant en compte aussi bien les besoins, connaissances et compétences des élèves du collège que du lycée. Les exercices d’application s’adaptaient à chaque niveau. Mme Le Négaret a pris en charge le cours et l’évaluation formative des élèves du collège et Mmes Damas et Perroteau du lycée. Nous avons accueilli chaque classe en demi-groupe.

Nous nous sommes appuyées sur les connaissances des élèves pour les sensibiliser à la construction de l’identité numérique, qu’elle soit volontaire ou involontaire. Nous avons voulu les faire réfléchir aux informations personnelles qu’ils communiquent sur divers sites, notamment sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Flickr…).

Points positifs

  • Les élèves ont pris conscience qu’ils utilisaient Internet au quotidien mais n’en maîtrisaient pas nécessairement toutes les fonctionnalités. Les exercices choisis ont permis aux élèves d’analyser leur présence numérique sur internet, d’utiliser des outils d’analyse de visibilité sur le net (classe de 2°). C’était l’occasion de les sensibiliser aux paramétrages de leurs comptes sur les réseaux sociaux (classes de 4° et 2°).
  • Le travail en demi-groupe a facilité le conseil individuel.
  • La séance sollicite véritablement les connaissances des élèves en s’y adaptant.
  • Les élèves ont découvert des moteurs de recherche alternatifs (Ixquick, Exalead…).

Axes d’amélioration
Cette séance a reçu un accueil positif de la part des élèves. Ils ont joué le jeu en participant activement aux activités et ont mutualisé leurs connaissances pour débattre sur cette question de manière critique. Cependant, il s’avère difficile d’établir sur une seule séance d’une heure un suivi de l’acquisition des élèves à la culture numérique.
Pour augmenter l’efficacité de cette sensibilisation et la formation des élèves à leur environnement numérique, il serait souhaitable que ce projet soit conçu en tant que séquence, soit 2 à 3 séances d’une heure. Ces séances devraient débuter plus tôt dans l’année afin de faciliter la gestion du planning et le bon déroulement des cours. Cela leur permettrait de s’auto-évaluer et de porter un véritable regard critique sur leurs pratiques. Ce travail effectué sur le long terme favoriserait davantage des attitudes éthiques et responsables lorsqu’ils publient, commentent et réagissent à ce que l’on dit d’eux sur les réseaux conversationnels ou d’images.

Semaine thématique

Planning

JPEG - 138.6 ko
Présentation de la semaine « identité numérique »

Déroulement
Cette semaine thématique a été très enrichissante et bien accueillie par les élèves et les enseignants. Elle a été relayée par certains enseignants auprès de leurs élèves. Cela nous a permis de toucher un public plus large, d’être au contact d’élèves qui ne fréquentent pas forcément le CDI et de sensibiliser tous les niveaux par le biais des ateliers et de la documentation.

Documentation

  • ressources documentaires du CDI ;
  • informations et ressources dédiées à l’identité numérique sur le portail de recherche documentaire E-Sidoc ;
  • brochures Mémotice de la DANE– Canopé ;
  • fiche de la CNIL…

Exposition
Installer l’exposition intitulée « les médias sociaux au quotidien, une identité numérique qui se construit pas à pas » dans le hall du lycée était un moyen pour nous d’accroître la visibilité des ressources et actions du CDI. Nous avons ainsi abordé avec l’ensemble des élèves de la Cité Scolaire Marie-Curie la complexité de la société de l’information numérique dans ses dimensions économique, sociologique, technique, légale. Cette exposition fournissait des données chiffrées, des analyses de sondage pour que les élèves évaluent l’impact du numérique dans notre société et l’organisation des réseaux sociaux par catégorie. Les élèves pouvaient également visionner des vidéos, mais le niveau sonore du hall nous a obligées à avoir des échanges succincts et à privilégier les vidéos sous-titrées.

Ateliers paramétrage et jeux sérieux
Les ateliers programmés au CDI durant la semaine n’ont pas été très suivis, sans doute faute d’informations suffisantes ; toutefois, le jeu sérieux 2025 Ex-Machina a été apprécié par les collégiens, qui ont souhaité poursuivre l’expérience chez eux.

Sondage
Le sondage effectué auprès des élèves nous a fourni des éléments intéressants sur leurs pratiques. Nous nous sommes aperçues que certains élèves adeptes des réseaux sociaux et habitués aux recherches en ligne avaient une culture numérique limitée, et ne se protégeaient pas suffisamment. A titre d’exemple, seuls 9 % des participants au sondage lisent toujours les conditions générales d’utilisation des réseaux sociaux qu’ils utilisent.

PDF - 99 ko
Résultats sondage

Conclusion

L’intérêt suscité chez les élèves pour le thème nous amène à conclure que cette semaine thématique mériterait d’être développée en suscitant l’envie des collègues de discipline à engager dans ce projet les classes de première et de terminale qu’il est plus difficile d’atteindre. Il en va de même pour les ateliers conduits au CDI : nous pourrions envisager d’inscrire préalablement les élèves volontaires et d’organiser une rencontre avec des intervenants externes (une association, par exemple Action Innocence, ou faire appel à un spécialiste dans le domaine du recrutement en ligne pour les lycéens). Ce sont d’autres moyens de sensibiliser concrètement les élèves à cette problématique actuelle.
Par ailleurs, la culture numérique est un thème dense et mouvant ; il s’avère donc utile d’effectuer régulièrement des sondages pour mieux appréhender leurs usages numériques. Nous serons ainsi le plus proches possible des besoins des élèves.
Enfin, en incluant davantage les élèves en amont et en mobilisant leurs compétences dans la mise en place d’actions (concours d’affiches, sketches, etc.), nous fédérerons probablement mieux l’ensemble des élèves autour des questions liées à l’identité numérique.

Partager

Enregistrer au format PDF
Imprimer cette page (impression du contenu de la page)