On reconnait un journal au premier coup d’oeil Charte graphique et rubriques

, par Isabelle Poulain

La fidélité de vos lecteurs passe aussi par la facilité qu’ils auront à identifier votre média et à retrouver le plus rapidement et le plus simplement possible la ou les pages qui les intéressent.

Vous veillerez donc à bien choisir le nom et le format de votre journal

Ce sont eux les principaux repères : ils ne devront donc plus changer.

Deuxième repère : la charte graphique.

Elle est visible en Une, bien-sûr, mais aussi au niveau des rubriques.

Votre Une doit être identifiable sans même avoir lu le titre : type quotidien ou type magazine, grande photo ou caricature centrale, début des articles à suivre en page intérieure, accent mis sur le dossier thématique ou titraille en bataille : quel que soit votre premier choix, restez-y fidèles tant que possible.

Le logo et les couleurs sont également fondamentaux, ils ne doivent varier que pour de bonnes raisons : le numéro d’octobre aux couleurs de l’automne, un numéro spécial sur la mort d’un grand homme encadré de noir... Seul Google peut se permettre de changer de look de façon quasi quotidienne mais même Coca s’y risque à peine. Et quand les grands quotidiens modifient leur charte graphique, cela fait la une des journaux télé !

Coté rubriques, vous avez un grand choix, mais réfléchissez bien aux attentes de votre public : une rubrique « Sports de combat » intéressera-t-elle suffisamment d’élèves et aurez-vous suffisamment d’articles pour la nourrir sur le long terme ? Cependant, si elles sont bien ciblées, avoir des rubriques et des sous-rubriques assez nombreuses et situées toujours au même endroit peut être un plus : le lecteur accro à la sous-rubrique « Nos élèves ont du talent » ou « La vie des profs quand ils étaient ados » pourra la retrouver en un clic et le rédacteur en chef aura un sujet tout trouvé pour chaque édition...
Ne vous contentez pas de reproduire les titres de rubriques utilisées depuis des décennies par les quotidiens (Infos locales, nationales, internationales, culturelles, sportives...). Innovez : si votre journal est humoristique, que vos titres de rubriques le soient aussi ; si votre but est d’informer sur la vie du lycée, oubliez les infos nationales... La plupart des journaux en ligne sont restés très proches des rubriques du papier (Le Monde, Libération), mais d’autres ont choisi de prendre en compte les conditions de lecture du média : dans le métro ou dans son canapé, l’attention et le temps disponibles ne sont pas les mêmes (Atlantico) ! Petite astuce, comme 20 minutes, jouez sur les couleurs (identiques sur la version papier et en ligne) ou les motifs : vos lecteurs mémoriseront vite que le haut de la page sportive est bleu clair ou signalée par un petit ballon !

Et, pour finir
, limitez le nombre de vos polices à 2 ou 3 grand maximum, n’utilisez quasiment que des encadrés simples...
Bref, vous aurez compris, personnalisez votre média mais évitez le décorum qui nuira à la lecture de vos articles : faites beau, mais faites simple et n’hésitez pas à apporter des améliorations, à moderniser votre maquette, à condition de le faire en douceur pour ne pas perdre vos lecteurs !

P.-S.

Crédit logo : Arct via Wikimedia

Partager

Enregistrer au format PDF
Imprimer cette page (impression du contenu de la page)