Relancer le journal du lycée en septembre Comment animer les débuts d’une équipe de journalistes en herbe au lycée ?

, par Marianne Acquaviva

Pour relancer un journal lycéen en début d’année, il s’agit de ne pas rater la première réunion de lancement. Voici quelques bons tuyaux pour y arriver.

En septembre, tout est souvent à recommencer. Une partie de l’équipe de lycéens journalistes de l’année passée a disparu grâce au sésame du bac. Ceux qui restent attendent un nouveau souffle. Il s’agit de reconstruire la dynamique de groupe, d’accueillir et de faire un peu de place aux nouveaux, et de relancer la machine de l’imagination !

Par voie d’affichage, on annonce le retour du journal du lycée, en invitant ceux qui sont interessés par le journalisme à rejoindre l’équipe. Il faut souvent deux réunions, donc deux dates pour que les plus timides décident à pousser la porte. Par exemple, notre affiche cette année reproduisait notre masquotte, Grégoire, le Vilain Petit Canard, placardée dans tout le hall pour créer un référentiel visuel, et annonçait : « il est vilain, il est malin, il revient : rejoignez l’équipe du Vilain Petit Canard, le journal du lycée ».

Surprise, le jour de la 1re réunion, 13 journalistes pointent leur bout du nez, des anciens un peu inquiets de voir débarquer tous ces nouveaux, des nouveaux qui cherchent leur place.

D’abord chacun se présente et on consitue une liste de contact : classe, téléphone, « email » afin d’améliorer la communication en interne. On vérifie aussi les emplois du temps, afin de déterminer le meilleur moment pour se réunir régulièrement : le lundi midi ? Le jeudi soir ?

Ensuite, il s’agit d’expliquer que dans un journal, les journalistes ne sont pas toujours les plus nombreux. Certes, si chacun est venu rejoindre l’équipe du journal, c’est bien parce qu’il a des choses à dire, qu’il veut écrire et s’exprimer. Chacun annonce aussi la rubrique qu’il souhaite prendre en charge (musique, cinéma, actualité du lycée, littérature, monde, coup de gueule, métier...). Mais il faut rapidement montrer qu’un journal a besoin d’autres acteurs. On répartit donc les rôles : double casquette de journalistes en herbe !

Et voici ce qu’a établi notre responsable de la communication interne pour cette année :

  • Rédacteur en chef ainsi que responsable des ressources humaines : Cyril
    animation des comités de rédaction, signature mais aussi responsable du recrutement de nouveaux collaborateurs !
  • Responsable de la communication interne : Marjolaine
    compte-rendu des réunions, archive, affichage dans le local du journal...
  • Maquettistes : Camille, Elise et Cyril (Simon pour aider et apprendre à utiliser le logiciel)
    maîtrise de Publisher, gestion des coups de speed au moment du bouclage
  • Intendance et trésorerie : Diana
    achat de matériels auprès du Foyer des élèves (photocopieuse, imprimante, bureautique...), trésorerie des ventes
  • Directrices de la production : Auriane et Morgane
    tirage en 300 exemplaires la veille de la vente, pliage des journaux, gestion des stocks de papier
  • Responsable des festivals et évènements : Arnaud
    inscription et organisation des participations à Expresso, Concours Varenne...
  • Responsable de l’infographie : Marine
    réalisation de visuel pour égayer le journal
  • Responsable de la communication exterieur : Kathleen
    campagne de promotion par affichage lors de la sortie d’un journal, opération « teasing »...
  • Directrice des ventes : Mélanie
    organisation des équipes de vente pendant les récrés et le midi, installation du stand de vente...
  • Relecteur (fautes d’othograhes) : Simon
    relecture sans censure !

Après ce joyeux moment d’enchère, il s’agit de penser au planning annuel. Le mieux est d’avoir photocopié un calendrier annuel sur un A4 pour chacun. On détermine alors la périodicité du journal, généralement 4 numéros par an : un avant la Toussaint, Noël, Février et Printemps. Le 5e numéro avant les grandes vacances est rarement réalisable au lycée.

L’équipe décide alors, le nez collé sur le calendrier, les dates de sorties et on calcule le retro-planning : la veille, la production du journal ; l’avant-veille, la relecture ; une semaine avant, la réunion de bouclage et le lancement de la maquette ; encore avant, le dépôt des articles... Tout ceci permet à tous d’avoir non seulement une vision à long terme mais aussi de sentir que leur engagement au sein de l’équipe est sérieux : maintenir la continuité de la publication du journal du lycée est une lourde responsabilité !

Mais il reste une étape primordiale pour la suite : lancer le n°1 ! Il faut alors faire émerger les idées d’articles de tous, tout en les structurant en « rubriques » qui réapparaîtront au fil des numéros. Il est alors important de prendre en note les propositions d’articles afin de clôturer la réunion en rappellant à chacun ses engagements : mais là, c’est déjà le rédacteur en chef et la responsable de la communication interne qui ont pris le relais !

BON COURAGE A TOUS !

Marjolaine Dujancourt (1re L) et Marianne Acquaviva (Enseignante de SES, Clemi Versailles) - Lycée Maurice-Genevoix, Montrouge (92)

Partager

Enregistrer au format PDF
Imprimer cette page (impression du contenu de la page)