Sciences, société et curation

Chaque année, un projet d’enquête est à mettre en œuvre en SVT avec les classes de 3e autour du thème « Responsabilité humaine en matière de santé et d’environnement ».

Dans ce cadre, on proposera aux élèves une activité scientifique au carrefour entre les SVT, l’éducation aux médias, la culture numérique et de l’information.
Sur des thèmes scientifiques au cœur des questions de société, on mènera une recherche d’information avec Pearltrees, un réseau social de curation, puis on rédigera un article à publier sur le blog de la classe ou sur le site (ou l’ENT) de l’établissement.

Cette activité articule les ingrédients d’une éducation à la citoyenneté numérique dont la prise en charge à l’école est fondamentale pour former l’élève du XXIe siècle : culture du partage, de l’échange, de la coopération inhérente au web, approche concrète de la diversité médiatique et sensibilisation à la critique de l’information, initiation à l’organisation personnalisée de l’information, apprentissage des règles de publication et de communication sur l’espace public numérique.

1 - Objectifs disciplinaires et transversaux

  • Les thèmes scientifiques
  • Pearltrees, un service de curation aux fonctionnalités pédagogiques
  • Correspondance avec le programme scolaire

2 - Dispositif pédagogique

  • Organisation et conduite du projet
  • Évaluation
  • La prise en main de Pearltrees
  • Le dispositif de communication
  • La constitution d’un réseau d’élèves autour du projet

3 – Organisation de l’activité

  • Durée du projet et calendrier indicatif
  • Programme des séances
    • Au centre de la séance 1, la définition puis le choix des sujets
    • Une séance 2 tout entière consacrée à la découverte de Pearltrees
    • 3 séances (3, 4, 5) successives pour la recherche documentaire et l’édition des pearltrees
    • 4 séances (6 à 9) à moduler autour de l’écriture de l’article et de sa publication
    • 2 séances finales (9, 10) collectives de présentation et d’évaluation

1 - Objectifs disciplinaires et transversaux

Les thèmes scientifiques

Cette activité sur le web, autour des sciences de la vie et de la Terre, favorise l’éducation à la responsabilité en matière de santé et d’environnement, par le recours à l’argumentation à partir de données scientifiques sur six thèmes de société :

  • la maîtrise de la reproduction humaine,
  • les maladies nutritionnelles et certains cancers,
  • les transplantations d’organes,
  • la qualité de l’air et de l’eau,
  • la biodiversité,
  • les ressources en énergie fossile et en énergies renouvelables.
    Ces thèmes sociétaux majeurs se déclineront en sujets que nous conseillons de formuler sous forme interrogative pour stimuler l’intérêt des élèves et faciliter leurs démarches d’enquête.

On retrouvera les échos des débats qu’ils suscitent dans les ressources disponibles sur le web. Ces ressources devront être repérées, lues, comprises, contextualisées, articulées, triées, sélectionnées, puis éditées dans l’article final, avec le service Pearltrees.

De nombreuses voix s’élèvent pour une meilleure prise en compte, afin de les améliorer, des pratiques de recherche d’information sur le web acquises par les élèves hors cadre scolaire. Durant cette activité encadrée par leurs enseignants, les élèves seront placés dans une situation de recherche d’information aux exigences nouvelles, via le service Pearltrees. Ils approfondiront des compétences médiatiques complexes qu’ils seront à même de réinvestir dans la vie de tous les jours.

Pearltrees, un service de curation aux fonctionnalités pédagogiques

Curation dans Anne-Marie Michaud (annemariemichaud)

Dans une perspective d’acculturation au numérique, l’utilisation de Pearltrees, un réseau social autour de l’information, met l’élève au cœur des pratiques participatives et de partage du web.
En menant la recherche d’information à l’intérieur de Pearltrees, en naviguant parmi les ressources organisées par d’autres internautes autour de thèmes similaires, en éditant leurs Pearltrees (ensembles documentaires de référence) dans l’article final, les élèves contribueront à construire leurs propres corpus de connaissances à l’intérieur d’une masse d’informations et de savoirs organisée selon des centres d’intérêts multiples.

Cette recherche d’informations via Pearltrees constitue une alternative à l’utilisation des moteurs de recherche dont la plupart, à l’instar de Google, fonctionnent à partir d’un algorithme mathématique. On pourra éventuellement, en empruntant en parallèle les deux démarches de recherche, comparer leurs résultats respectifs, dans la perspective d’une compréhension fine des principes d’indexation sous-jacents au web.

C’est aussi une occasion d’aborder les questions d’identité numérique que pose toute présence sur le web : édition d’un profil, choix ou non d’un pseudo et d’un avatar, gestion des co-équipiers, etc.

Correspondance avec le programme scolaire

Cette activité pluridisciplinaire correspond aux objectifs du programme de SVT de la classe de 3e ainsi qu’aux items du socle commun, plus particulièrement aux compétences 3, 4, 5, 6 et 7.

COMPÉTENCE 3 – LES PRINCIPAUX ÉLÉMENTS DE MATHÉMATIQUES ET LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE
Pratiquer une démarche scientifique et technologique, résoudre des problèmes
Rechercher, extraire et organiser l’information utile
Présenter la démarche suivie, les résultats obtenus, communiquer à l’aide d’un langage adapté
Environnement et développement durable
Mobiliser ses connaissances pour comprendre des questions liées à l’environnement et au développement durable
COMPÉTENCE 4 - LA MAÎTRISE DES TECHNIQUES USUELLES DE L’INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION
Créer, produire, traiter, exploiter des données
Saisir et mettre en page un texte
Organiser la composition du document, prévoir sa présentation en fonction de sa destination
S’informer, se documenter
Identifier, trier et évaluer des ressources
Chercher et sélectionner l’information demandée
Communiquer, échanger
Écrire, envoyer, diffuser, publier
COMPÉTENCE 5 – LA CULTURE HUMANISTE
Faire preuve de sensibilité, d’esprit critique, de curiosité
Être capable de porter un regard critique sur un fait, un document, une œuvre
Manifester sa curiosité pour l’actualité et pour les activités culturelles ou artistiques
COMPÉTENCE 6 – LES COMPÉTENCES SOCIALES ET CIVIQUES
Avoir un comportement responsable
Respecter des comportements favorables à sa santé et à sa sécurité
COMPÉTENCE 7 – L’AUTONOMIE ET L’INITIATIVE
Être capable de mobiliser ses ressources intellectuelles et physiques dans certaines situations
Être autonome dans son travail : savoir l’organiser, le planifier, l’anticiper, rechercher et sélectionner des informations utiles

2 - Dispositif pédagogique

Organisation et conduite du projet

Les séances sont co-animées par les professeur(e)s de SVT et documentalistes.

La classe est organisée en équipes ; chaque équipe (de 2 à 4 élèves) définit son sujet à l’intérieur d’un des six thèmes du programme, avec l’aide des professeurs.

Á ce stade, les élèves s’organisent de manière autonome et sont incités à formuler leurs propres hypothèses et à prendre des initiatives sur le déroulement de la recherche.

Nous préconisons la tenue d’un carnet de bord personnel pendant les séances consacrées à la recherche et au traitement de l’information ; chaque élève y notera ses découvertes et les éventuelles difficultés rencontrées. Il indiquera précisément toutes les étapes de la recherche effectuée.

Ces informations sont recueillies dans l’optique d’une évaluation formative à la recherche documentaire par les enseignants.

Évaluation

L’évaluation sommative portera sur la qualité des ressources collectées et leur intégration dans l’article final qui sera argumenté, scientifiquement validé et mis en forme.

Cette évaluation sera facilitée par l’utilisation éventuelle d’une échelle descriptive.

On vérifiera l’acquisition des connaissances au programme par les élèves à l’aide d’un QCM dont les questions seront de préférence rédigées par chaque équipe.

La prise en main de Pearltrees

Sur le plan ergonomique, Pearltrees propose une présentation en arborescence des ressources, inspirée de la carte heuristique, sous forme d’arbres à perles (pearltrees) au design séduisant et à la prise en main intuitive et ludique.

Une simple adresse e-mail suffit pour s’inscrire sur Pearltrees. Un pearltrees d’aide apparaît automatiquement à la création du compte.

Le dispositif de communication

La discussion entre les membres d’une équipe est rendue possible par la possibilité de « poster » des commentaires ; les équipes peuvent échanger, à tous moments, au sujet des ressources repérées (accord, désaccord, avis, remarques, etc.).

Pour favoriser l’engagement des élèves hors temps scolaire, on utilisera en outre un réseau social qui leur est familier (Msn ou Facebook), ce qui contribuera à établir une communication fluide entre les séances hebdomadaires de SVT.

Les enseignant(e)s auront sous les yeux tous les dossiers de recherche en constituant un pearltrees de classe, agrégeant les pearltrees de toutes les équipes, dont ils(elles) suivront ainsi les avancées au rythme qui leur convient.

Constitution d’un réseau d’élèves autour du projet

Les demandes de travail en équipe par des personnes extérieures à la classe étant probables, on incitera les élèves à réfléchir à ces possibilités d’ouverture de leurs Pearltrees. Demandes susceptibles d’être acceptées si elles proviennent par exemple d’autres élèves de 3e dans la même démarche, mais refusées si l’identité du demandeur n’est pas convaincante.

Il pourrait alors se constituer un réseau, interne au collège voire même inter académique, d’élèves de 3e et d’enseignants autour du partage de l’information scientifique, à partir des thèmes du programme. Cela peut représenter une perspective motivante, propice à l’émulation, entre élèves, enseignants et établissements.

3 – Organisation de l’activité

Durée du projet et calendrier indicatif

Le programme recommande de consacrer 25 % des séances de SVT sur l’année à ce projet, soit 11 heures (sur une hypothèse de 30 semaines effectives de cours sur 36). Ce projet se déroulera donc sur 11 séances d’une heure ; elles prennent en compte la définition des sujets, la phase de recherche documentaire et d’édition, la rédaction de l’article de synthèse, la présentation de chaque dossier à l’ensemble de la classe et l’évaluation des connaissances acquises.

  • 1er trimestre – 5 séances (1 à 5) : définition du sujet et phase de recherche documentaire et d’édition du pearltrees.
  • 2e trimestre – 4 séances (6 à 9) : rédaction des articles présentant les résultats de la recherche et publication sur un site web.
  • 3e trimestre – 2 séances (10 à 11) : présentation collective des articles, évaluation.

Pour des raisons pratiques (disponibilité des personnes et des salles), nous conseillons de prévoir dès le début de l’année un planning précis des séances, à communiquer aux élèves.

Programme des séances

Au centre de la séance 1, la définition puis le choix des sujets

Présentation succincte du projet, de ses objectifs et de ses modalités : recherche documentaire et édition d’un pearltrees sur des questions scientifiques d’actualité, publication finale en ligne d’un article de synthèse et présentation collective des dossiers réalisés, travail en équipe, évaluation.
Pour définir les sujets, un brainstorming autour de chaque thème du programme fera émerger quelques problématiques scientifiques ; il s’agit de parvenir à formuler des questions simples et précises sur lesquelles enquêteront autant d’équipes.

La constitution des équipes tiendra compte de l’intérêt des élèves pour les sujets. Chaque équipe réfléchira au titre de son dossier, qui donnera son nom au pearltrees.

Sur ces thèmes déjà abordés au cours des années précédentes, créativité, originalité et expression personnelle seront encouragées.

Une séance 2 tout entière consacrée à la découverte de Pearltrees

Chaque élève crée son compte Pearltrees en suivant les instructions données par le site. Une adresse e-mail est nécessaire (à créer éventuellement pour Pearltrees) ; le nom utilisé pour s’identifier sur le compte (pseudo ou prénom/nom complet selon ce qui sera décidé) doit permettre aux enseignants d’identifier l’élève.

On proposera aux élèves d’explorer librement Pearltrees en recherchant des pearltrees sur les mots clés des sujets définis à la séance précédente (multiplicité des ressources, redondance, indexation, identification des curateurs).

Il peut être intéressant de mettre en commun les remarques techniques qui s’exprimeront alors : par exemple au sujet des règles de déplacement dans l’arborescence, de la méthode d’organisation des perles, des différentes possibilités d’agencement et d’édition.

La séance se conclura par la création du pearltrees de l’équipe qui portera le nom représentant le sujet (forcément court).

Parallèlement, les enseignants constitueront le pearltrees de la classe en prenant les pearltrees de toutes les équipes.

3 séances (3, 4, 5) successives pour la recherche documentaire et l’édition des pearltrees

Chaque équipe poursuit l’exploration des pearltrees « voisins » des mots clés de son sujet et doit collecter un ensemble de ressources à stocker dans le « panier » avant d’être évaluées collectivement puis perlées dans le pearltrees de l’équipe.

On demandera expressément aux élèves de rechercher des ressources multimédia (photo, vidéo, audio) et d’explorer de multiples sources (paroles d’experts, d’institution, de journalistes, de citoyens).

Étant donné la profusion d’informations et la diversité des sources et des points de vue, on incitera les élèves à continuer ce travail de recherche et de collecte après le cours et à prolonger leurs discussions via leurs réseaux sociaux.

Les enseignants seront attentifs à la démarche de validation des ressources et des sources.

L’étape de l’édition du pearltrees nécessite de porter une attention particulière à l’organisation de l’arborescence : constitution ou non de sous-pearltrees, enchaînement possibles des perles, titrages éventuels des ressources.

Remarque : durant ces séances de recherche et de traitement de l’information, le carnet de bord est important car il permet de revenir avec les élèves sur les stratégies de recherche et de validation qu’ils ont mises en place spontanément.

4 séances (6 à 9) à moduler autour de l’écriture de l’article et de sa publication

La rédaction de la synthèse sera d’abord individuelle puis donnera lieu à une mise en commun. Une fiche méthodologique ou une échelle descriptive pourrait préciser le résultat attendu : structuration, articulation et titrages, argumentation et exposé des connaissances, illustrations, liens hypertextes, références, mise en page.

On en profitera pour attirer l’attention des élèves sur les spécificités de l’écriture numérique et ses dimensions juridiques : usage du lien hypertexte, interactivité (écriture collective), aspect multimédia, dissémination via les réseaux.

Rappelons que les pearltrees documentaires devront être insérés dans les articles correspondants par un copier/coller.

L’article sera accompagné par un QCM de 10 questions à faire rédiger aux élèves pour vérifier la bonne compréhension des connaissances par les autres élèves.

La publication sur le site web de la classe ou de l’établissement sera réalisée par les élèves ou par le responsable de publication ; ce projet peut être aussi l’occasion d’ouvrir un site de classe. La création de ce site (sur une plateforme académique ou privée) fera l’objet d’une séance dédiée. La simplicité d’ouverture d’un blog permet d’envisager cette solution pour mettre en valeur ce projet.

Il serait intéressant de faire de cette publication en ligne une occasion d’aborder avec les élèves les éléments juridiques indispensables à la publication sur le web, ainsi que les usages de la communication numérique (commentaires à modérer ou pas, formulaire de contact, page de présentation du projet et de l’équipe, liens associés, revues du web, etc.)

Les articles seront mis en ligne au fur et à mesure de leur rédaction. Les équipes ayant publié en premier s’occuperont d’étoffer le dispositif de communication sur le blog.

2 séances finales (9, 10) collectives de présentation et d’évaluation

Chaque équipe présente oralement ses résultats de recherche à l’ensemble de la classe. Les articles, projetés sur écran si possible, sont utilisés comme supports de présentation (choix des liens, des illustrations, présentation du pearltrees, point de vue).

Lors de la phase de structuration, recommandée par le document d’accompagnement du programme de SVT de 3e, l’enseignant formalisera les connaissances acquises par les élèves.

La validation individuelle intervient après la présentation de tous les dossiers durant la dernière séance. Elle porte sur les connaissances exigées par le programme, évaluées grâce à un QCM composé par le professeur à partir des QCM rédigés par chaque équipe.

Il est indispensable que les élèves aient pris connaissance de tous les dossiers car le QCM distribué comportera des questions sur les connaissances contenues dans chaque dossier. Le résultat de cette évaluation est pris en compte dans le calcul de la moyenne de SVT du dernier trimestre.

Pauline Mercury, formatrice Clemi, Anne-Marie Michaud, professeure de SVT

Partager

Enregistrer au format PDF
Imprimer cette page (impression du contenu de la page)