Utiliser les bons médias et les bons formats

, par Johan Pustoch, Louis-Maurice De Sousa

Bien communiquer, bien échanger, bien partager, etc. Tout ceci n’est possible que si chacun d’entre nous utilise des formats de documents et des « protocoles » qui respectent les standards.

Ce propos est trop technique et ne vous concerne pas ?
Bien au contraire : Мы все сталкиваемся с проблемами обменов данными или информацией.

Auriez-vous des difficultés à comprendre le texte ci-dessus ?

Pour qu’un message soit compris, il faut que le lecteur dispose des mêmes outils (oreille, oeil, logiciel), du même support (air, papier, protocole) que l’emetteur du message. Que ce soit dans la communication oral, écrite ou avec des outils informatiques. Nous sommes tous confrontés à des problèmes d’échanges de données ou d’informations et ces questions doivent également être abordées avec les élèves.

Dans nos enseignements, nous sommes de plus en plus amenés à partager des documents avec nos élèves ou nos collègues. Vous utilisez quel logiciel ? Tous vos élèves peuvent-ils l’utiliser chez eux (est-il gratuit ? pourriez-vous leur fournir ?) ? Le logiciel qu’ils utilisent peut-il lire vos documents sans altération ?

Propos entendus (pas seulement dans les salles de professeurs)

« - J’ai rédigé le cours pour le groupe qu’on a en commun, peux tu rajouter ta partie dans le fichier joint à ce message ?

- Ah c’est dommage il s’ouvre pas dans mon logiciel, tu utilises quoi au juste ? »

À suivre sur l’article « Pour les formats ouverts » sur le site « Logiciels libres et enseignement de l’académie de Versailles ».

« Moi, sur internet, je surfe très vite, d’un site à l’autre, j’ai un ordinateur dernier cri, un téléphone portable connecté à Internet en Wifi, un baladeur sur lequel je récupère les Podcasts que j’ai téléchargé. »

« Moi, je suis non-voyant. Mais un équipement spécifique me permet de consulter - en les écoutant - mes sites préférés » ! Malheureusement, ça ne fonctionne pas sur tous les sites...

« J’ai un vieil ordinateur à la maison et sur les nouveaux sites, ça « rame »... Les nouvelles vidéos, je ne peux pas les voir... »

« Le courriel que tu m’as envoyé hier était illisible. Mon logiciel n’affichait que des signes cabalistiques... »

Les standards du Web concernent toutes ces questions à travers :

  1. L’accessibilité : pour les personnes et les machines,
  2. L’interopérabilité : car le web a de plus en plus vocation à être consulté via des terminaux différents,
  3. La pérennité : les pages web codées selon les standards d’aujourd’hui seront toujours consultables dans le futur.

À suivre sur l’article « Les standards du Web » sur le site « Logiciels libres et enseignement de l’académie de Versailles ».

Partager

Enregistrer au format PDF
Imprimer cette page (impression du contenu de la page)