Accueil > Dossiers > S’informer / informer > L’ « infodémie » : des rumeurs qui ne connaissent pas de frontières

, par Maryse Broustail

EXERCER SON ESPRIT CRITIQUE

L’ « infodémie » : des rumeurs qui ne connaissent pas de frontières

Vérifier une information scientifique

Semaine de la presse et des médias dans l’école ®

Deuxième proposition de la semaine, à l’occasion de la Semaine de la presse dans un contexte de surinformation : comment réagir face aux infox sur la pandémie de COVID-19, ou Coronavirus ? Comment évaluer la fiabilité d’une information scientifique ?

Cette activité est tout à fait modifiable et adaptable selon son public et sa discipline. Elle a été pensée avant tout pour des élèves de lycée, mais peut notamment être raccourcie, ou ne porter que sur une des deux séquences pour un public plus jeune. Elle s’appuie sur une collection de ressources régulièrement mise à jour sur Pearltrees

Objectif(s) pédagogique(s) :

  • Identifier une source, citer une source
  • Évaluer, valider l’information et la comprendre
  • Exercer son esprit critique pour évaluer la fiabilité d’un message, notamment à caractère scientifique
  • Adopter des réflexes d’autodéfense intellectuelle avant de partager un message
  • Collaborer pour argumenter

Voici un déroulé d’une séquence sur deux séances
Séance n°1 : identifier des rumeurs et adopter les bons réflexes face à une information non vérifiée

Sonder les élèves pour savoir s’ils ont été exposés à des rumeurs : réaliser un sondage afin de pouvoir retravailler sur ses résultats par la suite. On peut pour cela utiliser des outils académiques comme le service Edusondage (disponible sur l’Eduportail de l’académie de Versailles), ou l’application « Exercices et Evaluations » de l’ENT Monlycée.net pour les lycéens, ou enfin les sondages sur Pronote.

Question : avez-vous reçu un message… :

- d’une personne se présentant comme un médecin, ou autre professionnel de la santé ?
- proposant un remède miracle à base d’ail, d’eau chaude, de jus de citron ou autre aliment ?
- d’une personne déclarant que le virus aurait été créé par l’Institut Pasteur en 2003 ?
- déclarant que le mot Coronavirus est utilisé sur les étiquettes de certains produits, et avait été utilisé en 2017 dans un album d’Astérix (La Transitalique) ?
- affirmant que le Coronavirus aurait été introduit par l’armée américaine en Chine ?

Le sondage peut-être plus complet en s’intéressant aux médias par lesquels ces messages ont été reçus par les élèves comme dans cet exemple.

On proposera ensuite aux élèves de s’exprimer sur ces informations en lançant un sondage (classe virtuelle) / QCM (ENT, Pronote, classe virtuelle, Eduquizz :

  • sur une échelle de 1 à 5, croyez-vous que cette information soit fiable ?

En exploitant les résultats du QCM, demander aux élèves pour quelles raisons ils croient plus ou moins aux différents messages.

Point information : utiliser la vidéo "A fond les fake news" de Zoom pour Lumni :
Insister sur les points importants :
- Le Coronavirus est une famille de virus.
- Il existait déjà des formes de Coronavirus par le passé, notamment une épidémie en 2003.
- Dans le milieu scientifique, on dépose un brevet lorsqu’on cherche des vaccins. Cela s’est produit en 2004, pour une autre souche de Coronavirus.

Apport d’information pour le professeur, à lire ou proposer aux élèves par écrit : pourquoi le virus a deux noms, Coronavirus et COVID 19 ?
Les coronavirus sont une grande famille de virus qui provoquent des maladies allant d’un simple rhume (certains virus saisonniers sont des coronavirus) à des pathologies plus sévères comme le SRAS-CoV ou le Mers-CoV.
Le virus identifié en janvier 2020 en Chine est un nouveau Coronavirus SARS-CoV-2. La maladie provoquée par ce Coronavirus a été nommée COVID 19 par l’Organisation mondiale de la Santé - OMS. Depuis le 11 mars 2020, l’OMS qualifie la situation mondiale du COVID-19 de pandémie ; c’est-à-dire que l’épidémie est désormais mondiale.

Source : http://www.inrs.fr/actualites/coronavirus-SARS-CoV-2-COVID-19.html

Règles de vérification de l’information et réflexes d’autodéfense intellectuelle

Leur proposer ensuite de visiter quelques sites de « fact-checking », ou vérification de l’information proposée par des journalistes.

Prolongements possibles / tâches à donner à la fin de la séance

  • demander aux élèves de produire une infographie/carte mentale/un podcast des conseils à appliquer face à une information dont on n’est pas sûr.
  • Pour bien vérifier la fiabilité d’une source, notamment concernant l’épidémie de Coronavirus, participez au jeu interactif proposé par Emilie Michaut, professeure documentaliste dans l’académie de Versailles.

Séance n°2 : l’infodémie et la nécessité d’évaluer les informations scientifiques

Nous vous proposons une séance n°2, qui peut être dissociée de la première, et toujours adaptable selon vos niveaux et disciplines.

Qu’est-ce que l’infodémie ?

Poser une question aux élèves (en classe virtuelle, Pronote ou ENT) : avez-vous déjà entendu/lu le terme « infodémie » ?

  • Proposer ensuite aux élèves de lire cet article sur le site de France Info TV :
  • Leur demander de recopier la définition d’infodémie indiquée dans le chapeau, et les interroger sur l’organisation est-à l’origine de ce néologisme (ou nouveau mot).
  • Proposer ensuite aux élèves de visionner le site de l’OMS, et de lire la rubrique « A propos » (et revenir sur l’importance de cette rubrique pour évaluer la fiabilité d’un site)
  • Poser des questions : quel est le rôle de l’OMS ? Combien d’États en font partie ? En quoi peut-on dire qu’il s’agit d’une source d’information fiable dans le domaine de la santé ?

Évaluer la fiabilité d’une information scientifique

Le Clemi de la Réunion a réalisé un excellent support pour évaluer l’information scientifique médiatisée disponible ici.

On peut demander aux élèves de le consulter, puis de résumer sur un Pad ou dans un tableau (possibilité de diviser un tableau blanc partagé dans une classe virtuelle, ou de créer un glisser-déposer dans les exercices de l’ENT) :

  • Une information scientifique fiable c’est...
  • Une information scientifique fiable ce n’est pas...

Une check-list pour avoir un regard critique

- Quelle est la source primaire de l’info ?
- Qui est l’auteur ? Quelle légitimité ? Niveau d’expertise ? Conflits d’intérêts ?
- Vérifier la date : des images datant de plusieurs années sont souvent recyclées hors contexte
- Est-ce que cette information fait appel à votre émotion ? Suscite-t-elle la peur ou la passion par exemple ?
- Est-ce qu’il existe des avis/informations contradictoires ?
- Est-ce que l’information est une opinion, ou une analyse, ou une exposition de faits objectifs ?
- Vérifier l’URL/l’adresse : est-ce que c’est un site institutionnel ?

Source : https://quoidansmonassiette.fr/covid-19-fake-news-mesinformation-coronavirus-ou-trouver-des-informations-fiables/

Il est possible d’orienter les élèves vers une liste d’instituts scientifiques sérieux et fiables dans le domaine de la santé (OMS, Inserm, Institut Pasteur, Santé publique France, Centre européen de prévention et contrôle des maladies….)

Mise en commun, synthèse

Prolongement possible / tâche à donner à la fin de la séquence : chaque élève ou groupe d’élèves reprend une des rumeurs énumérées lors de la séquence n°1.
A l’aide des différentes ressources, et des différentes méthodes étudiés lors de cette activité, et en utilisant obligatoirement des sources fiables et vérifiées, l’élève ou les élèves produisent une argumentation visant à expliquer le niveau réel de fiabilité de l’information.
Leur argumentation peut être présentée sous forme de texte rédigé, podcast, carte mentale, vidéo, faux débat...

Les élèves peuvent pour cela s’aider sur les médias et journalistes qui travaillent sur ces rumeurs.

Pour aller plus loin

Vous trouverez, ci-dessous, en téléchargement, une version modifiable de la séquence à adapter pour vos élèves :

Crédit image : Markus Distelrath de Pixabay