Accueil > Actus et concours > Renvoyé spécial : aborder la liberté d’expression en rencontrant un(e) (...)

, par Maryse Broustail

Renvoyé spécial : aborder la liberté d’expression en rencontrant un(e) journaliste exilé(e)

Rencontrer un(e) journaliste exilé(e), échanger sur les raisons de son exil, son parcours, ses conditions de travail, la continuité de ses missions professionnelles en France... C’est ce qu’a permis "Renvoyé Spécial", dispositif proposé par le Clemi en partenariat avec la Maison des journalistes, au lycée Saint-Exupéry de Mantes-la-Jolie.

En septembre 2019, Mme Broustail et Mme Le Pape du lycée Saint-Exupéry de Mantes-la-Jolie, deux professeures d’histoire-géographie / EMC, ont répondu à l’appel à candidature pour le dispositif "Renvoyé spécial", proposé par le Clemi et la Maison des Journalistes. Le dispositif a concerné des classes de 2nde, dans le cadre du programme d’EMC, (mais il peut aussi s’intégrer dans le programme de spécialité HGGSP en 1ère et Terminale).

Préparer la rencontre

Lorsque l’annonce de la candidature retenue a été connue, le travail en classe pour y préparer les élèves a pu commencer, en visant la question du pluralisme des médias et de la liberté d’expression. D’un point de vue organisationnel, la consultation des conseils du Clemi pour préparer au mieux la rencontre est essentielle. Quelques exemples :

  • Obtenez l’accord formel de votre chef d’établissement
  • Élaborez un réel projet pédagogique en répondant aux questions : Pourquoi inviter un/e journaliste de la Maison des journalistes ? Quel sera le thème, « l’angle » de cette rencontre ?

Par la suite, la Maison des Journalistes a communiqué l’identité de la journaliste, Rukaia Alabaddi, journaliste de 30 ans originaire de la ville syrienne orientale de Deir ez-Zor. Cela a permis de travailler avec les élèves en histoire-géographie les connaissances préalablement nécessaires à la rencontre :

  • Quelle est la situation particulière de la Syrie ?
  • Qu’est-ce que l’Etat islamique ?
  • Quelles sont les conséquences de la guerre pour les journalistes et la liberté d’expression dans cette région ?

La rencontre

La rencontre, qui aurait du se tenir en mars, a du être décalée en raison du confinement. Plutôt que de l’organiser à distance, en classe virtuelle, ce qui risquait de limiter les échanges, les enseignantes ont fait le choix de maintenir une rencontre en présentiel au mois de juin, avec les élèves volontaires.

Environ 15 élèves de 2nde ont pu assister à la rencontre, ainsi que quelques élèves de terminale se destinant à des études de journalisme et de sciences politiques. La rencontre a été filmée pour permettre aux élèves qui n’ont pas pu venir de la visionner a posteriori.

Le bilan

Après 1h30 de rencontre et d’échanges, les élèves ont rédigé un bilan (voir ci-dessous) répondant aux questions suivantes :

  • Est-ce que ce témoignage a été utile ?
  • Qu’est-ce qui vous a frappé dans ce témoignage ?
  • Quel est votre avis sur la situation des journalistes en exil ?
  • D’après vous, quel est le rôle du journaliste dans la société d’aujourd’hui ?
  • Pourquoi la liberté de la presse est-elle importante dans une démocratie ?
  • Qu’est-ce que vous aimeriez dire aux journalistes exilés ?

Questionnaire "bilan" complété par un élève

L’ensemble des élèves présent(e)s ont trouvé cette rencontre utile, en saluant le courage de la journaliste qui s’est parfois mise très en danger pour permettre la continuité de l’information sur ce qui se passe dans son pays natal. Ils/elles saluent également l’importance de la lutte pour la liberté d’expression, même en démocratie.
Tant la journaliste que les élèves ont apprécié les échanges en présentiel, et la possibilité de débattre sur des thématiques qui permettent à chacun(e) de construire sa réflexion citoyenne sur les enjeux de l’information mondialisée.

Plus d’information sur https://www.clemi.fr/fr/evenements/operations-speciales/renvoye-special.html