Écrire pour informer : le b.a.-ba

, par Séverine Poncet-Ollivier

Accrocher le lecteur, être pertinent, concis, clair et précis, choisir le bon angle : autant de règles incontournables qu’il faut respecter. Quelques petits conseils pour se lancer dans la rédaction d’un article pour un média scolaire.

Écrire comme un journaliste

Être journaliste, c’est formuler l’essentiel dès les premières lignes. L’élève, apprenti journaliste, doit mettre ses idées au clair, trier et hiérarchiser ses informations.
Écrire pour un média nécessite d’accrocher puis de maintenir l’attention du lecteur et donner vie aux articles. Les journalistes font attention au traitement des points suivants :

  • des titres « parlants », clairs, accrocheurs, informatifs, incisifs qui retiennent l’attention
  • une attaque : qu’y a-t-il d’original, de nouveau, d’intéressant, d’étonnant ?
  • un angle : comment on va traiter chaque sujet, qu’est-ce-qui va intéresser les lecteurs ?
  • une écriture dynamique et concise
  • des relances : intertitres, reprise d’une idée, question
  • des encadrés, des paragraphes

Un texte journalistique, c’est

  • la clarté : être compris de ses lecteurs
  • la construction de l’information : rédiger un texte comprenant une attaque, un développement, une relance, une chute.
  • la concision : s’en tenir à un message essentiel, employer le minimum de mots pour exprimer le maximum de contenu.
  • la correction : respecter les règles de grammaire, d’orthographe, de syntaxe, de ponctuation, de concordance...
  • une écriture dynamique : insuffler un rythme, soigner les sonorités, la musicalité, jouer avec les mots...
  • la précision : préciser sa pensée avec un vocabulaire choisi, rigoureux. Adapter son écriture au sujet, à l’action, à l’atmosphère...
  • la variété : éviter les répétitions, varier les structures et les types de phrases.

Le QQQOCP ou les 5W

Un article de presse doit répondre aux six grandes questions : Qui ? Quoi ? Quand ? Où ? Comment ? Pourquoi ? En anglais : Who ? What ? Where ? When ? Why ? How ?

Qui ? Il s’agit du sujet de l’information : de qui parle-t-on ?

Quoi ? Il s’agit de l’action qui se déroule : de quoi parle-t-on ?

Quand ? Il s’agit du moment où se déroule l’événement.

Où ? Il s’agit du lieu où se passe l’événement.

Comment ? Il s’agit de la manière dont l’événement s’est déroulé : les circonstances, le climat, l’atmosphère qui entoure un événement, le contexte dans lequel un événement a eu lieu, la force, l’impact, la violence de cet événement...

Pourquoi ? Il s’agit des causes, des objectifs, des explications, des motivations ayant provoqué l’événement.

Hiérarchiser l’information

PNG - 25.2 ko
crédit image Kim Consigny / CLEMI – Réseau Canopé 2018

La technique de la "pyramide inversée" permet d’organiser, de hiérarchiser le contenu de l’article en s’assurant qu’on traite d’abord les éléments essentiels. On débute par le plus important pour aller ensuite par ordre d’intérêt décroissant. Ainsi, le message essentiel doit absolument se trouver au tout début de l’article ou du reportage.

Un article et/ou d’un reportage se construit toujours de la même façon via l’utilisation des repères de présentation suivants :

  • la titraille : titres, sous-titres, intertitre
  • le chapô : ce sont les quelques lignes sous le titre qui vont accrocher le lecteur et lui donner envie d’aller plus loin. Le chapô doit donner envie de lire la suite.
  • le corps du texte : une attaque (accroche), le développement et la chute
  • du paratexte : encadrés, légendes, notes...

L’angle : une question de point de vue

Lorsqu’il s’attaque à un sujet, le journaliste ne pourra pas en aborder tous les aspects. Il doit donc choisir un angle : de quel point de vue ce sujet peut-il être traité pour être pertinent ? Quel aspect peut être intéressant pour le lecteur ?
Choisir un angle va permettre de rendre l’article cohérent et d’éviter au journaliste de s’éparpiller dans la masse d’informations qui lui est proposée.

Variez les styles !

Le journaliste a, à sa disposition, une palette de types d’articles lui permettant de caractériser la forme que prendra le texte. Les genres journalistiques peuvent être répartis en cinq catégories :

  • Les articles d’information : brève, synthèse, revue de presse
  • Les récits : reportage, portrait, nécrologie, compte-rendu,
  • Les études : analyse, enquête, dossier, résumé de document, article documentaire
  • Les opinions extérieures : interview, micro-trottoir
  • Les commentaires : éditorial, billet, critique, chronique.

Lien : 24 heures dans une rédaction

Partager

Enregistrer au format PDF
Imprimer cette page (impression du contenu de la page)