Accueil > Dossier : Webradio > Écrire pour un journal radio

, par Martin Gibon, Séverine Poncet-Ollivier

Écrire pour un journal radio

A la radio comme à la télévision, le discours des journalistes n’est pas improvisé. Tout est écrit et minuté.

Lorsqu’on écrit pour la radio, il faut respecter quelques règles qui structurent le fond et la forme du discours. Cette fiche en résume les principaux éléments décrits plus en détails sur l’excellent site http://www.24hdansuneredaction.com.

L’écrit pour structurer

La forme générale d’un papier radiophonique est similaire à celle d’un article de presse. On y retrouve un chapeau, aussi appelé lancement qui sera lu par le présentateur.
La phrase ou formule d’attaque captera l’attention de l’auditeur.
Le développement permet de revenir sur les informations clé.
Le papier doit également se terminer par une chute, qui permet de rompre l’intonation et annoncer la fin du sujet tout en ouvrant un nouveau champ de réflexion.
Le vocabulaire de la radio.

Les 5W ou QQQOP

What, Who, When, Where, Why ? En français Quoi, Qui, Quand, Où, Pourquoi ?
Tout article doit impérativement répondre aux quatre premières questions. Ces informations sont généralement contenues dans le lancement puis détaillées par la suite. Les questions Pourquoi et Comment sont traitées en tenant compte de l’angle choisi. Les 5W en détails.

L’angle

La contrainte temporelle est déterminante à la radio : on a un temps limité pour étudier son sujet et on pourra l’exposer durant un temps d’antenne très bref. C’est pourquoi le journaliste doit choisir sous quel angle il va traiter son sujet. Va t-il écrire un simple compte-rendu des faits, va t-il recueillir le témoignage de victimes ou demander l’avis d’experts ?
Le choix de l’angle déterminera aussi quelle forme aura la production finale : un papier, un son ou un enrobé. L’angle en détails.

Papier, son, enrobé : les trois formes principales des productions radiophoniques

Le papier est un texte lu par le journaliste au studio ou en reportage. Il ne contient aucune illustration ni témoignage. S’il est court, on l’appellera brève. Le papier en détails.
Le son est un extrait d’interview. Généralement cohérent, le son reprend les échanges les plus importants, ce qui résume le mieux la pensée de la personne interrogée. L’interview en détails.
L’enrobé mélange à la fois le commentaire du journaliste et des extraits sonores qu’ils soient des illustrations ou des paroles recueillies en reportage. L’enrobé en détails.
D’autres formes : la brève, le micro-trottoir.

Des phrases pour la radio

Les techniques les plus simples à respecter pour bien écrire un discours sont :

  • De faire des phrases courtes
  • D’écrire à la voix active, de façon rythmée
  • D’être précis : choisir des mots courts et efficaces, éviter les répétitions et les mots difficiles à prononcer.
  • De préparer son texte pour la lecture : marquer les respirations, la ponctuation...
  • De relire son texte à voix haute

Deux articles de 24heuresdansunerédaction détaillent les éléments à respecter : L’écriture radio et Corrigez vous-même votre écriture.