Publier un journal scolaire

, par Delphine Regnard

Un article pour vous aider à vous lancer dans la belle aventure de la publication d’un journal. Si elle peut sembler chronophage et lourde à mettre en place, cette activité de longue haleine apporte cependant motivation et satisfaction pour tous ses acteurs !

1. Un projet pédagogique

Faire faire un journal à nos élèves est l’occasion de travailler en équipe, professeurs et élèves, et même parents, à l’école, au collège ou au lycée. Les heures d’accompagnement ou consacrées à l’éducation aux médias sont particulièrement propices à ce travail qui met en jeu nombre de compétences.

Selon que le journal sortira en version imprimée ou en version en ligne, le projet éditorial sera différent. Pour faire ce choix, il pourra être très utile de partir d’un travail de comparaison entre, par exemple, la version papier du Monde et sa version en ligne (une description visuelle peut être suffisante pour des classes un peu jeunes pour lire le Monde). Ainsi, on pourra réfléchir à la place à accorder aux lecteurs dans la version en ligne (boutons de partage, commentaires, sondages...).

Liens de nos partenaires

- Le Clémi et sa page « Productions médiatiques scolaires ».
- L’Association Jets d’encre avec laquelle travaille le Clémi propose sur son site un dossier très pratique « Créer son journal » : nous vous le conseillons chaudement !

2. Un journal en version « papier »

Deux logiciels libres utiles pour vos publications :

  • LibreOffice draw : facile de prise en main, il permet de concevoir une mise en page mélangeant texte, images, liens internet.
  • Scribus : ce logiciel de PAO nécessite une prise en main préalable, vite rentabilisée par les services qu’il rend ; la publication devient quasiment professionnelle avec cet outil où tout se paramètre et donc se questionne : couleurs, place, taille, insertions.... Vous trouverez en pied de page de cet article un tutoriel vous permettant de débuter avec ce logiciel.

3. Un journal en ligne

Publier un journal dans une version en ligne présente plusieurs caractéristiques pédagogiquement intéressantes :

- la gratuité : certains journaux en ligne ont fait le choix du tout gratuit mais des publicités figurent sur le site : c’est l’occasion de réfléchir aux outils « gratuits » proposés sur la Toile (certains ne sont gratuits que dans leur version la moins élaborée, on comprend ainsi à quoi sert la gratuité). D’autres pure-players (= journaux en ligne) ont fait le choix de proposer le début des articles pour attirer les lecteurs.

-  la publication : elle va donner une autre dimension au travail des élèves qui sera ainsi possiblement lu par le monde entier. Dans la réalité, il faudra bien souvent susciter les connexions, par exemple par un relais sur les réseaux sociaux. Surtout, faire publier les élèves dans une situation de communication réelle permet de travailler l’éducation aux médias de façon bien plus enrichissante.

- La rencontre de ses lecteurs  : il est toujours profitable de pouvoir dialoguer avec ses lecteurs, qu’ils soient du même avis ou non. Le comité de rédaction devra se mettre au préalable d’accord sur la modération des commentaires : publiera-t-on un commentaire, bien écrit, mais violemment critique ? Voilà un vrai problème qui peut faire débat ! D’autre part, tous les sites des journaux en ligne ont intégré les outils de partage sur des médias sociaux : c’est également une occasion d’éduquer à toutes les problématiques qui en découlent (plagiat ? infobésité ? relations de concurrence et de connivence entre producteurs de ressources et agrégateurs...).

4. Papier et en ligne

Plusieurs outils permettent de publier assez facilement des travaux élaborés pour une forme papier :

  • Calaméo : Pour publier, soit on écrit directement du texte dans une fenêtre, soit on télécharge un document préalablement construit, en PDF ou sous forme de diaporama ; on peut modifier la présentation. les réalisations peuvent être lues sur le site ou, mieux, intégrées à un blog ou à un site (le lien est à copier). La lecture se fait en tournant les pages (on entend même le bruit de la page qui se tourne). Le site propose un certain nombre de boutons de partages sur les réseaux sociaux, il est également possible d’ajouter des commentaires. Un exemple de journal collégien.
  • Madmagz : cet outil en ligne, sur inscription, offre la possibilité de créer une maquette de magazine et de réaliser assez facilement un journal que l’on lit de la même façon que Calaméo. Par exemple, une classe de 1ère L a construit un compte rendu de son voyage scolaire à Florence. La version simple est gratuite.
  • Sous la forme d’un blog : Sur la ferme de blogs de l’académie de Versailles, un thème « journal » permet d’obtenir l’apparence d’un journal. De nombreux widgets et fonctionnalités offrent la possibilité d’intégrer des vidéos, des images, des productions réalisées sur Calaméo des podcasts, des flux RSS, un fil Twitter...

5. Pour vous aider : témoignage d’un Professeur

Nous avons interrogé M. Brolles, Professeur des écoles et directeur de l’école primaire Pershing à Versailles.

  • Vous faites écrire un journal scolaire aux élèves de l’école : comment les élèves sont-ils sélectionnés ? En fait, tous les élèves sont invités à écrire des articles. Ensuite les élèves de la classe sélectionnent les articles qui seront proposés au Comité de Rédaction. Puis le Comité de Rédaction, composé uniquement de deux représentants de chaque classe (les « journalistes »), choisit les articles qui seront publiés.
  • Comment organisez-vous la rédaction des articles ? Le plus souvent, sur le temps scolaire, cependant un élève peut également proposer un texte qu’il aura écrit à la maison. Mais les articles concernant le dossier seront écrits en classe au cours d’une séance de production d’écrits spécifique. Le plus souvent sur papier...
  • Comment les sujets sont-ils choisis ? par qui ? Notre journal a un chemin de fer défini depuis quelques années. Il est composé des rubriques suivantes : Paroles d’enfants, Vie de l’école, Poésies, Jeux et divertissements, un dossier. Le thème du dossier change à chaque fois. Il est défini en conseil des maîtres.
  • Combien de numéros publiez-vous par an ? 1 seul par an, sur la période : janvier/février
  • Quels logiciels utilisez-vous ? Word ou Open Office et Publisher Ce sont les élèves de CM2 qui mettent en page le journal.
  • Quel est l’intérêt de faire faire ce journal ? Motivant pour la production d’écrits. Fédérateur, puisque toute l’école participe.
  • Envisagez-vous une version numérique sur votre blog d’école ? Tous les numéros sont publiés sur le site internet de l’école. (Rubrique « Publications »). Le site de l’école et sa rubrique Publications, où vous retrouverez les pages des journaux publiés.

6. Sitographie

  • Sur le site du CRDP de l’Académie de Toulouse, lien vers un autre logiciel gratuit pour faire son journal.
  • D’autres ressources sur Scribus sur le site Docs pour Docs.